Versus Virtù

Je ne bois plus que du sang et des larmes.
Moments d’affliction,
amenés par l’amertume d’un monde fait de gâchis.
Les hédonistes font paravents du réel,
aller vers les plaisirs pour cacher le malheur de ce siècle ;
Dénégation et Anthropocène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s