E.

De ma propre tombe, je recherche les forces telluriques.

Ce monde m’est invivable.

Quand viendront les grands espaces frénétiques ?

Quand viendra la grande liberté ?

Je ne vois plus que des écraseurs d’âmes.

Publicités

2 commentaires sur “E.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s