Mars

Des milliards de litres de pensées

mutilantes et mutilées,

écrasent l’Avenir promis

d’une paisible et douce vie.

 

Au mois de mars.

Une autre route.

Toute cette crasse,

dénuée de doutes.

 

Un nouveau chemin s’ouvre,

fendu sur lui-même.

Et tu redécouvres,

que cela en vaut encore la peine.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s